Qu’est-ce que l’emprise au sol ?

L’emprise au sol correspond à la surface de la construction occupée au sol.


Cette notion est importante à connaitre car elle est nécessaire pour réaliser les démarches d'urbanisme et pour savoir si vous devez recourir à un architecte pour mettre en œuvre votre projet.


L'emprise au sol comprend :

  • l'épaisseur des murs, non seulement intérieurs mais également extérieurs (matériaux isolants et revêtements extérieurs inclus)
  • les constructions non totalement closes (ex : auvents, abris de voiture...) soutenues par des poteaux ou des supports intégrés à la façade (ex : corbeaux)
  • les surfaces closes et couvertes aménagées pour le stationnement (garages)
  • les prolongements extérieurs des niveaux de la construction en saillie de la façade (ex : balcons, coursives, etc.)
  • les bassins de piscine
  • les bassins de rétention en maçonnerie
  • les rampes d'accès aux constructions


L'emprise au sol ne comprend pas :

  • les éléments de modénature essentiellement destinés à l'embellissement des constructions (ex : bandeaux, corniches, les marquises)
  • les simples prolongements de toiture sans dispositif de soutien.