C’est quoi la surface de plancher ? Définition et calcul


La surface de plancher est une notion essentielle à comprendre pour mener à bien vos projets de construction ou de rénovation, qu'il s'agisse de l'obtention d'un permis de construire ou de la conformité aux réglementations en vigueur. Dans cet article, nous vous expliquons en détail ce qu'est la surface de plancher et comment elle se calcule.


La surface de plancher : définition et importance

La surface de plancher correspond à la somme des surfaces de chaque niveau d'un bâtiment ou d'une maison, mesurée au nu intérieur des murs de pourtour. Cette mesure exclut l'épaisseur des murs extérieurs porteurs ou non, mais inclut les cloisons intérieures.
Pourquoi est-ce important de connaître précisément la surface de plancher ? Car elle est nécessaire pour réaliser les démarches d'urbanisme (permis de construire, déclarations préalables de travaux) et pour déterminer si vous devez recourir à un architecte pour mettre en œuvre votre projet.
Pour rappel, au-delà de 150m2 de surface de plancher vous êtes obligé de faire appel à un architecte.

 

Comment calculer la surface de plancher ?

Pour calculer la surface de plancher, il faut déduire les éléments suivants :

  • Les surfaces des trémies d’escalier (surfaces de vide dans le plancher).
  • Les surfaces avec une hauteur sous plafond inférieure à 1,80 m, comme les pièces situées sous les toits, les combles et les espaces sous les escaliers.
  • Les embrasures de portes et de fenêtres extérieures.
  • Les caves et les celliers annexes à des logements, s'ils sont desservis uniquement par une partie commune.
  • Les espaces dédiés au stationnement de véhicules motorisés.
  • Les combles non aménageables pour l’habitation.
  • L’épaisseur des murs entourant les embrasures des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur.

Exemple de calcul : Si votre maison a une surface intérieure de 120 m² par niveau sur deux niveaux, et que vous avez 10 m² de trémies d’escalier, 5 m² de surfaces sous 1,80 m de hauteur sous plafond, et 20 m² de garage, la surface de plancher sera :  (120 m² x 2) - 10 m² - 5 m² - 20 m² = 205 m²


Différence entre surface de plancher, surface habitable et emprise au sol

Il est important de distinguer la surface de plancher de la surface habitable et de l'emprise au sol, car ces notions ont des implications différentes.

Surface de plancher : Comme défini précédemment, elle correspond à la somme des surfaces de chaque niveau d'un bâtiment, mesurée au nu intérieur des murs de pourtour, avec certaines déductions spécifiques.

Surface habitable : La surface habitable inclut les espaces réellement utilisés pour l’habitation. Elle est mesurée à partir du nu intérieur des murs, mais exclut les surfaces des combles non aménageables, des caves, des sous-sols, des remises, des garages, des terrasses, des loggias, des balcons, des vérandas, et des parties communes. Les espaces avec une hauteur sous plafond inférieure à 1,80 m sont également exclus.

Emprise au sol : L'emprise au sol représente la projection verticale du volume de la construction sur une parcelle, incluant les surplombs et les débords de toit. Elle correspond donc à la surface occupée par le bâtiment au sol.

Que vous envisagiez des travaux de construction, de rénovation, ou que vous prépariez une demande de permis de construire, comprendre et calculer la surface de plancher est une étape essentielle. Notamment pour établir des plans conformes aux réglementations, clarifier les exigences administratives, ou préparer un achat immobilier en toute sérénité.